Malchanceux, le FCM s'incline dans les arrêts de jeu

Malchanceux, le FCM s'incline dans les arrêts de jeu

Mondercange menait 0:2 après 45 minutes à Rumelange. En deuxième mi-temps, tout a tourné mal pour le FCM. Carton jaune-rouge très dur, puis joueur perdu pour blessure suivi d'un but pour l'USR. Quand tout le monde pense que le FCM va partir avec les trois points, l'USR égalise. Pire, pour un petit contact dans la surface, et ce à la 95ème minute, l'arbitre concède un penalty au leader. L'USR s'en sort plus que bien et le FCM part très malheureux. C'est déjà la troisième fois que le FCM perd à la fin du match.

 

Rumelange joue chez lui et est leader. Il est donc normal que l'USR prenne l'initiative et veut montrer qui est le patron chez lui. Rumelange se crée un certain nombre d’actions offensives, mais la défense du FCM tient bien. À la 34ème minute, Théo Di Rosa profite d'une erreur défensive capitale rumelangeoise pour se présenter tout seul devant le gardien de but et ouvre le score. À la 42ème minute, ce dernier lance en profondeur Paul Bossi, qui à hauteur du point de penalty, trompe le gardien de but rumelangeois pour la deuxième fois.

 

Comme déjà dit en préface, tout a ensuite tourné mal pour le FCM. Coup de théâtre à la 50ème minute avec un carton jaune-rouge pour Jordi Merino. Que c'est-il passé? Et bien, dans un duel le long de la ligne latérale, Jordi Merino va à terre et roule au delà de la ligne. L'arbitre laisse continuer le jeu tandis que Jordi Merino reste à terre pour quelques instants, puis se relève et reprend, ce qui incite l'arbitre, à la grande surprise des joueurs et des spectateurs, de lui montrer un deuxième carton jaune. Cette décision est fortement contestée par les mondercangeois, mais l'arbitre reste sur sa décision et pénalise ainsi le FCM qui, juste avant, n'a pas de chance quand une intervention énergique de Teddy Da Silva assomme Bilal El Amraoui. Ce dernier est transporté à l'hôpital avec un soupçon de commotion cérébrale. Espérons que ce n'est rien de grave. Pas étonnant que Rumelange en profite est réduit le score après 55 minutes. Le FCM ne réussit pas de dégager le ballon après un corner et dans le cafouillage, un rumelangeois glisse le ballon dans le filet. Le FCM se reprend et ne concède plus beaucoup d'occasions à l'USR. À la 89ème minute, quand tout le monde pense que le plus dur et fait et que le FCM pourrait empocher les trois points, Rumelange égalise. À nouveau, le FCM ne réussit pas à dégager le ballon. Ainsi, un tir de 16 m trouve le fond des filets. L'arbitre laisse récupérer 5 minutes et dans la dernière minute, il y a un petit contact dans la surface des 16 m entre Claudio Aires et un joueur rumelangeois. Pour l'arbitre, c'est penalty. Joueurs, entraineurs et spectateurs mondercangeois n'en reviennent pas. D'ailleurs, certains rumelangeois estiment cette décision très dure. Le reste de l'histoire, vous la connaissez. Après Bilal El Amraoui, c'est toute l'équipe qui est assommée et à terre. Espérons que l'entraineur réussira de remettre sur pied son équipe et qu'elle revienne encore plus forte dimanche prochain, le 27 octobre, contre Medernach.

Tandis que notre équipe fanion a perdu à Rumelange, nos Seniors Réserves ont gagnés en même temps par 5:1 à Kehlen ce qui leurs permet de rester en tête du classement.