Mondercange jette la victoire

Mondercange jette la victoire

Dommage, à Bettembourg, notre équipe fanion avait fait le plus dur et a eu un moment de relâche avant le coup de sifflet final. Les trois points se sont évaporés et ont été réduits à un petit point. Weiler n'a cependant pas laissé filer sa chance de prendre les commandes au classement. Un but à la 73ème minute de Kevin Hoffmann a suffit pour battre le CSG en déplacement. Weiler mène désormais le classement avec 45 points devant le FCM qui en a 43. Grevenmacher et Kayl/Tétange sont à 38 points.

 

Le FCM entame bien le match. Dès la troisième minute, Kim Kintziger sert Johnny Amadei dans le trou qui met le ballon au fond des filets. Malheureusement le juge de ligne lève son drapeau. À la 10ème minute, Zarko Lukic lâche un tir puissant de 16m. Le gardien de but réussit cependant à dévier au dessus de la transversale avec le bout des doigts. Bettembourg possède sa première occasion à la 16ème minute. Un centre est mal repoussé par la défense rouge et noir. Sur la reprise instantanée de 20 m, Teddy Da Silva se distingue avec une belle parade. On ne voit plus d'occasions du FCM qui a du mal à concrétiser . Au contraire. c'est Bettembourg qui se montre dangereux à la 29ème minute sur un contre rapide  qui se termine avec une tentative mal cadrée. Finalement, à la fin de la première mi-temps, le FCM resurgit et se crée une bonne occasion à la 39ème minute. Zarko Lukic est bien parti sur le flanc gauche et évite le gardien de but qui est venu à sa rencontre. Son centre n'est cependant pas exploité. On est dans les arrêts de jeu et Felipe Macedo essaye de percer la défense quand il est fauché par derrière à 25 m dut but. Zarko Lukic prend le ballon et d'un tir puissant bien placé, trompe le gardien de but de Bettembourg.  

 

C'est Zarko Lukic qui ouvre les débats après la pause avec une reprise de la tête qui passe au-dessus du but (49ème). Ensuite, plus rien de spectaculaire des deux côtés. Mais à la 58ème minute, Haddadi est lancé en profondeur et a le flanc gauche totalement ouvert. Quand il entre dans la surface, Kim Kintziger n'arrive plus à le stopper et Teddy Da Silva qui vient à sa rencontre, est impuissant. Le FCM doit tout refaire et a la volonté d'y arriver. Les occasions sont cependant rares. À la 73ème minute, Filipe Macedo est mis à terre dans la surface des 16 m. L'arbitre n'hésite pas un instant et accord le penalty au FCM. Julien Nesta veut faire oublier sa mésaventure d'il y a six semaines quand il avait tiré à côté un penalty contre Weiler qui aurait pût être décisif. Son tir du point fatal est cependant central à ce que le gardien de but qui était déjà parti sur un côté, réussit tout de même à le dévier avec un pied. Dommage, le FCM gaspille une belle occasion de prendre l'avantage. Au même moment, à Grevenmacher, c'est Weiler qui ouvre le score et devient leader virtuel. Mondercange continue à travailler pour aller chercher cette victoire tant attendue. Et la chance semble sourire au FCM. À la 85ème minute, Zarko Lukic se montre encore une fois décisif. Il négocie très bien une relance sur le flanc gauche, s'impose et avec un centre en retrait millimétrique, trouve Julian Caracciolo qui, entre deux défenseurs réussit à dévier victorieusement dans les filets. Il reste cinq minutes réglementaires à jouer. À la 89ème minute, Bettembourg va à l'avant et obtient un coup franc qui aurait pût être évité. Le centre arrive devant le but sans que la défense ne réussisse à dégager. Finalement, le ballon est dévié dans les filets. 2:2 ! Le FCM y croit encore et jouer le tout pour le tout. Dans les arrêts de jeu, le gardien de but de Bettembourg sauve son équipe avec un beau plongeon. Le FCM soit se contenter de ce match nul que Bettembourg a bien mérité car il ne s'est jamais donné battu.

 

Dimanche prochain Mondercange accueillera le voisin Schifflange qui n'avait pas concédé beaucoup au match aller qui s'était terminé sur un 0:0. Rien n'est perdu, rien n'est impossible, mais Mondercange n'a toujours pas retrouvé son foot du premier tour, même si le retour de Zarko Lukic a beaucoup aidé à aller dans le bon sens.