Réduit à dix, le FCM reprend la deuxième place!

Réduit à dix, le FCM reprend la deuxième place!

Après deux défaites, revoici Mondercange qui reprend la place du dauphin de Käerjeng. Junglinster avait perdu en semaine à Weiler, Mondercange revenait de deux défaites consécutives, inutile de dire qu’aujourd’hui aucune des deux équipes ne voulait perdre. En effet, on sentait une certaine nervosité sur le terrain. Pour rester dans le trio de tête, le FCM devait au moins ne pas perdre, mais après seulement cinq minutes le FCM est réduit à dix. Finalement c’est la plus grande volonté de Mondercange qui s’impose avec le plus petit des scores. Une victoire méritée face à une Jeunesse Junglinster incapable de profiter de sa supériorité numérique pendant 90 minutes qui replace le FCM à nouveau en deuxième position, deux points devant Rumelange et Weiler car tout comme le FCM, l’USR est également tombé à Weiler.

 

Comme dit d’entrée, la nervosité prime dans ce début de match et dans toute la première mi-temps. Le premier à en subir les conséquences est le FCM. À la 5ème minute un ballon en profondeur de Junglinster ne semble pas très dangereux, mais Billy Bernard lutte contre Mekic qui va à terre devant le 16 m alors que Teddy da Silva attendait au bord de sa surface. M. Durieux estime que Billy Bernard est dernier homme et l’expulse. Une décision très dure mais compréhensible. Jeunesse a du mal à se créer des occasions même en étant en supériorité numérique tandis que le FCM ne se cache pas, mais la précision ou la dernière passe laisse à désirer. Il faut attendre la 36ème minute pour voir un but. Hassan M’Barki entre dans la surface et se fait mettre à terre par Coulibaly. M. Durieux pointe tout de suite sur le point fatal. Comme c’est penalty, Coulibaly échappe à son deuxième carton jaune. Hassan M’Barki est entretemps spécialiste dans cet exercice est transforme le penalty, son 10ème but du championnat. C’est tout pour la première mi-temps !

 

Après le thé, Junglinster se doit de faire plus. Le FCM se replie pour ne pas perdre trop de forces sur un terrain lourd. Et à la 51ème minute, Chiche se trouve tout seul au deuxième poteau après un centre. Sa reprise cependant, manque de puissance pour tromper Teddy Da Silva. À la 54ème minute Mekic essaie de 18 m, mais pas de problème pour Teddy Da Silva très concentré aujourd’hui. Jeunesse a du mal à trouver des solutions contre une équipe de Mondercange bien organisée en défense. Un coup franc de Hassan M’Barki est trop imprécis, mais à la 64ème minute, Dany De Sousa s’impose sur le flanc gauche et lâche un tir croisé de 25 m qui fuse dangereusement à côté du poteau. Un essai de Johnny Amadei à la 71ème minute passe de justesse à côté du but. Par la suite, le FCM se concentre sur le travail défensif et des contres qui cependant se terminent rapidement avec la perte de balle tandis que Junglinster tente sa chance à plusieurs reprises avec des tirs de la distance qui ratent le cadre ou bien qui trouvent un Teddy Da Silva en excellente forme (74ème, 75ème, 77ème et 85ème). M. Durieux concède encore quatre minutes au-delà du temps réglementaire et pour un cheveu, Anasse Bekhaled inscrit le deuxième but à la 94ème minute. Son tir croisé de 7 m passe de justesse à côté alors que les supporters avaient déjà le cri du but sur les lèvres. Quelques instants après, le bon arbitre Alain Durieux libère supporters, staff et joueurs du FCM de leurs souffrances et siffle la fin de cette rencontre. Une victoire laborieuse mais certainement méritée compte tenu des circonstances non favorables et compliquées. Malgré les deux défaites récentes, l’équipe est intacte et croit dans ses forces. L’homme du match a certainement été à nouveau Hassan M’Barki qui devient de plus en plus important pour cette équipe sans pour autant oublier Teddy Da Silva, mais aujourd’hui, c’est toute l’équipe qui c’est arrachée conjointement pour obtenir ce résultat positif.

 

Cette victoire est importante pour le moral avant de jouer le dernier match de l’année dimanche prochain à Bettembourg, un adversaire dur à jouer à ne pas sous-estimer et qui avait battu le FCM il y a une année alors que Mondercange était favori. Angelo Fiorucci s’en souviendra et trouvera certainement les bons mots pour motiver ses hommes. Allez, encore un dernier effort les gars et on termine l’année en deuxième place !

#wearefcm